Mince, ronde, pulpeuse, grande ou petite : 95% des femmes ont, à leur grand malheur, une peau d’orange aux tissus capitonnés. C’est ce qu’on appelle plus couramment la cellulite !

Les cellules graisseuses augmentent, la surface de la peau devient alors bosselée et va laisser apparaître les amas graisseux. Ajouté à cela, une mauvaise circulation du sang et une rétention d’eau vont entraîner le stockage de l’eau en excès entre les cellules et favoriser l’apparition de graisses.

Pour se défaire de cet habitant disgracieux, qui loge généralement sur les cuisses et les fesses, les méthodes ne manquent pas : massages palper rouler, crèmes amincissantes, musculation, régimes, appareils anticellulite, postures de yoga, traitements au laser, injections… Les femmes sont prêtes à tout pour se débarrasser de leur cellulite !

Aujourd’hui, de nouveaux remèdes ont vu le jour et redonnent de l’espoir aux femmes qui ne supportent plus l’aspect difforme de leur peau.  La technique de l’apoptose, aussi appelée cryothérapie, promet des résultats immédiats. Qu’en est-il vraiment et comment fonctionne cette méthode ?

Cryothérapie : la solution idéale pour brûler les graisses ?

La cryothérapie est le terme qui permet de regrouper tous les traitements anticellulite qui agissent grâce au froid. Parmi ces techniques, l’une d’entre elles à un objectif purement esthétique, j’ai nommé : la cryolipolyse. Cette technique répond au besoin de toutes les femmes, c’est-à-dire d’éliminer rapidement la cellulite.

Comment ça marche ? C’est très simple : à l’aide d’un « aspirateur de graisses », on va faire subir à votre peau un choc thermique qui va sensibiliser, zone après zone, les cellules adipeuses qui sont très vulnérables au changement de température et au froid. Lors du choc, la température passe brusquement de 34° à -8 degrés :  les cellules graisseuses sont soumises à un phénomène appelé apoptose.

La mort cellulaire programmée

L’apoptose est en fait un processus qui va déclencher l’autodestruction des cellules. Cette mort cellulaire programmée correspond à la réponse du corps au signal du changement brutal de température.

L’apoptose est donc une sorte de suicide cellulaire : c’est la nouvelle technique pour faire le tri et dire « ouste » à la cellulite durablement. C’est un mécanisme naturel et inéluctable qui est indispensable pour le maintien de l’équilibre cellulaire.

Avec la cryolipolyse, le phénomène d’apoptose est activé de façon artificielle pour que le corps se débarrasse des capitons indésirables. Les cellules soumissent au froid à l’aide d’un aspirateur à cellulite vont alors s’autodétruire et être éliminées naturellement par le métabolisme.

L’apoptose, une méthode non invasive

Exit les cabines de cryothérapie où l’on faisait subir à tout le corps une baisse importante de température : la cryolipolyse, elle, répond à des besoins précis en traitant directement les adipocytes visés.

Le point fort de la méthode ? Le choc ne se fait pas à des températures extrêmes, puisque la technique de cryolipolyse ne dépassera pas les -9°c. On est bien loin des techniques classiques de cryothérapie et des -150° en moyenne projetés sur tout le corps.

Grâce à la combinaison du froid et de l’aspiration de l’appareil, le phénomène d’apoptose se créé naturellement : la cellule va se rétracter jusqu’à être cristallisée et éliminée. Notons aussi que l’action du froid va améliorer la qualité de peau : elle sera alors plus ferme, plus lisse et les veines seront moins visibles.

La cryolipolyse en action : 3 étapes pour éliminer la cellulite

On l’a vu : la méthode de la cryolipolyse est somme toute assez simple. Elle promet une perte de graisses localisées allant de 25 à 30% de la masse graisseuse ciblée. On peut avoir recours à cette technique au sein d’un cabinet de médecine esthétique, à l’aide d’un dermatologue esthétique ou encore dans un institut de beauté équipé de cette nouvelle technologie.

Cet article devrait également vous intéresser : tout savoir sur la vibroliposculpture

S’informer avant de dire adieu à la cellulite

Avant de se lancer dans la chasse aux cellules adipeuses, il faut toutefois prendre en compte quelques vérités sur la méthode car même si elle est efficace, ce n’est pas un remède miracle !

Tout d’abord, la cryolipolyse ne remplacera pas une bonne hygiène de vie : si vous ne mangez ou buvez pas correctement, les effets de votre séance ne seront pas ou peu visibles. De plus, si la cryolipolyse permet de gommer la cellulite, elle ne pourra pas supprimer les kilos en trop : pour y remédier un régime alimentaire adapté, une activité sportive ou une liposuccion seront davantage conseillés. Enfin, si vous êtes plutôt sédentaire, voire complètement inactive, alors les effets positifs sur votre peau d’orange s’envoleront très vite.

En résumé la cryolipolyse ne remplacera pas une bonne alimentation ou de l’exercice régulier. Ne vous méprenez pas, l’apoptose ne s’apparente pas à une baguette magique.

Passons à l’action : l’aspiration de la cellulite

Une fois informée, vous pouvez vous lancer ! Pour cela, rien de plus simple, il suffit de déterminer les zones à traiter avec l’institut que vous aurez choisi. L’aspect de votre ventre, de vos fesses ou de vos cuisses ne vous plaît pas ? Cryogénisez-les !

La durée d’une séance de cryolipolyse varie entre 30 et 60 minutes. Vous pouvez décider de traiter une seule zone ou répartir la séance sur plusieurs zones ; ce qui en fait une méthode simple et pratique à placer au quotidien.

Allongée, un gel et un film protecteur sont appliqués sur la zone à traiter. Le praticien va ensuite placer la sonde sur la zone précédemment déterminée et celle-ci va venir aspirer l’amas graisseux pour l’éliminer. Combinée à un effet de refroidissement contrôlé, la cryode va agir comme une ventouse en aspirant et plaquant la peau : la sensation peut d’abord surprendre lors de la première séance mais elle n’est pas dangereuse, contrairement à d’autres méthodes anticellulite.

Est-ce que ça fait mal ? On ne va pas se mentir, on a connu mieux comme sensation. Pour autant pas de douleurs particulières à signaler, sinon des picotements compréhensibles. La plupart des patientes s’accommodent très bien au traitement.

Une fois la séance terminée, des rougeurs apparaissent sur les zones traitées par les cryodes. Un massage vient généralement clôturer la séance et permet de réchauffer et stimuler l’élimination des graisses.

Après la séance, c’est à vous de jouer !

Une fois la séance terminée, pas besoin de temps de récupération, au contraire : il est important de reprendre ses activités pour continuer d’activer le phénomène d’apoptose. Pour cela, le meilleur remède est de continuer à bouger. Pourquoi ne pas essayer de se rendre à l’institut à pied pour marcher un peu après sa séance ?

En effet, les résultats promis entre 6 à 8 semaines sont impressionnants lorsqu’ils sont accompagnés d’une mode de vie sain. Le phénomène d’élimination des graisses va se faire via les systèmes digestif et lymphatique, et ce pendant 15 à 20 jours : il faudra donc être un peu patient pour que les cellules graisseuses disparaissent complètement.

Pour avoir des résultats à la fois rapides et durables dans le temps, il faudra programmer plusieurs séances pour venir à bout de cette cellulite et se sculpter un corps de rêve ! La méthode a déjà fait de nombreux adeptes et elle continue de se propager en France. Si son efficacité n’est plus à prouver, le seul bémol reste cependant son prix qui n’est pas accessible à toutes. Comptez 100€ la séance, à raison de 5 séances généralement conseillées : vous débourserez pas loin de 500 euros pour vous défaire rapidement de votre cellulite.

Alors, tentée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *