Chute de cheveux chez la femme : quelles solutions ?

Une femme qui perd ses cheveux

La chute des cheveux affecte un nombre important de femmes, ce qui peut être source d’inquiétude et de désarroi. Bien qu’il existe des traitements médicaux pour lutter contre ce phénomène, il est important de comprendre les causes possibles de la chute de cheveux chez les femmes afin d’adopter les mesures préventives appropriées. Dans cet article, nous allons examiner les principales causes à l’origine de la chute des cheveux chez les femmes et les moyens de la prévenir.

Quelles sont les causes possibles de la chute de cheveux chez la femme ?

La chute de cheveux chez la femme peut être due à une variété de facteurs

Changement hormonal

Tout d’abord, il faut noter que la perte de cheveux est un phénomène naturel et sain qui peut être causée par des facteurs tels que le vieillissement et le changement hormonal. Les femmes peuvent connaître une perte temporaire ou modérée des cheveux pendant la grossesse ou après l’accouchement en raison des changements hormonaux. Cependant, si la perte de cheveux est excessive et persistante, elle peut être due à diverses causes physiques et/ou psychologiques.

Les changements hormonaux liés à la ménopause sont aussi considérés comme l’une des principales causes possibles de perte de cheveux. Pendant cette période, les hormones comme l’œstrogène et la testostérone tendent à diminuer et à altérer le cycle normal du renouvellement des follicules pileux. Cela peut entraîner une chute excessive des cheveux sur tout le corps et pas seulement sur le cuir chevelu.

L’alopécie androgénique

Une autre cause fréquente de chute de cheveux chez les femmes est l’alopécie androgénique, également connue sous le nom d’alopécie féminine ou calvitie masculine féminine. Cette condition se caractérise par une perte progressive des cheveux sur le cuir chevelu, ce qui entraîne une calvitie progressive. Elle est principalement causée par une surproduction hormonale appelée dihydrotestostérone (DHT). La DHT se lie aux récepteurs des follicules pileux et provoque leur rétrécissement progressive jusqu’à ce qu’ils ne produisent plus aucun cheveu.

La carence en fer

La carence en fer est également une cause fréquente de perte de cheveux chez les femmes, qui entraîne une diminution du flux sanguin vers le cuir chevelu, ce qui cause une mauvaise nutrition et un affaiblissement du follicule pileux, ce qui peut entraîner une chute excessive des cheveux.

Il existe également un certain nombre d’autres problèmes médicaux qui peuvent causer une chute excessive des cheveux, notamment une insuffisance thyroïdienne, un diabète non contrôlé ou même certains types de cancer.

Mauvais traitement capillaires

Enfin, il convient également de mentionner que certains mauvais traitements capillaires ou coiffures peuvent être à l’origine d’une chute excessive des cheveux sur le cuir chevelu. Un traitement capillaire agressif ou trop fréquent peut endommager gravement les follicules pileux et provoquer une perte significative du volume capillaire ainsi qu’une fragilité accrue des mèches. Les coiffures serrées ou trop tendances telles que les tresses collantes ou les queues-de-cheval serrées peuvent aussi tirer plus fort sur le cuir chevelu et provoquer un stress excessif sur les follicules pileux, ce qui peut entraîner une perte supplémentaire et/ou permanente des follicules pileux.

En conclusion, bien qu’il existe plusieurs causes possibles à la chute des cheveux, il est important d’en déterminer la cause exacte afin d’adopter les mesures préventives appropriées pour y remédier. Des tests sanguins approfondis et un examen physique complet par un spécialiste sont susceptibles d’identifier la cause exacte afin que vous puissiez utiliser le traitement adéquat pour retrouver votre masse capillaire normale.

« Ganglions qui démangent : suis-je allergique au produit de coloration ?« 

Que faire en cas de chute de cheveux chez la femme?

Quels que soient les causes, il est nécessaire que la femme consulte un médecin spécialisé pour faire un diagnostic précis et connaître les causes exactes de sa chute de cheveux. Cependant, il existe certaines mesures qui peuvent être prises par la patiente pour prévenir et ralentir la chute des cheveux.

Tout d’abord, il est recommandé à la femme de surveiller son alimentation et d’y inclure des aliments qui sont riches en vitamines et minéraux tels que les fruits frais ou secs, les légumes verts et les produits laitiers. De plus, elle devrait éviter de consommer trop de produits transformés et gras. Ensuite, elle devrait éviter le tabagisme et l’alcool car ces substances sont nocives pour le corps humain et notamment pour le cuir chevelu. Elle devrait également limiter son exposition aux rayons UV du soleil et prendre des mesures pour protéger ses cheveux contre le froid et le vent.

Enfin, elle devrait prendre soin de ses cheveux en utilisant des produits adaptés à son type de cheveu (shampoings doux sans sulfate ni silicone) et en utilisant des outils comme des peignes ou des brosses adaptés au type de cheveu afin d’en réduire la fragilité. Il est aussi important qu’elle évite les colorations permanentes ou semi-permanentes car elles peuvent abîmer les cheveux. Elle doit utiliser des produits doux pour nettoyer et hydrater régulièrement vos cheveux, car cela peut aider à stimuler la croissance capillaire.

Si malgré ces mesures préventives la chute des cheveux persiste, il est nécessaire que la femme consulte un spécialiste pour déterminer si un traitement médical est nécessaire. Parmi ces traitements on trouve notamment les moyens thérapeutiques tels que l’utilisation d’un shampooing spécial anti-chute ou encore d’une lotion capillaire enrichie en vitamines B5 et E.

Dans certains cas plus graves, il peut être nécessaire d’utiliser des moyens plus invasifs tels que la greffe capillaire ou un traitement hormonal. Enfin ,si besoin ,des traitements adaptés sont disponibles afin de ralentir ou stopper totalement cette chute capillaire.

Quelles sont les solutions disponibles pour traiter la chute de cheveux ?

Les traitements varient en fonction de la cause sous-jacente et peuvent comprendre :

  • des interventions médicales
  • des produits topiques
  • des suppléments alimentaires
  • des changements de mode de vie

Les interventions médicales sont souvent recommandées lorsque la cause sous-jacente est due à une maladie ou à un trouble médical. Par exemple, si une femme souffre d’une carence en fer ou d’un trouble thyroïdien, elle devra recevoir un traitement par voie orale ou injectable pour corriger le problème sous-jacent. Une fois que le corps a rétabli son équilibre hormonal, les cheveux repousseront généralement.

Les autres interventions médicales courantes comprennent les injections de plasma riche en plaquettes et le PRP (plasma riches en facteurs de croissance). Ces traitements peuvent aider à stimuler la croissance des cheveux, ainsi qu’à réduire l’inflammation et à augmenter la circulation sanguine vers le cuir chevelu. Les produits topiques sont également couramment utilisés pour lutter contre la chute des cheveux chez les femmes. Ces produits comprennent divers shampoings et lotions topiques qui peuvent aider à stimuler la croissance des cheveux et à ralentir leur chute.

Les produits contenant du minoxidil sont particulièrement efficaces pour aider à réduire la perte de cheveux, car ils stimulent la circulation sanguine et favorisent la croissance des follicules pileux. Divers suppléments alimentaires tels que la biotine, les vitamines B, l’acide folique et le zinc peuvent également être utilisés pour renforcer les cheveux et freiner leur perte.

Enfin, certains changements de mode de vie peuvent également aider à prévenir ou à ralentir la chute des cheveux. Par exemple, il est important de se protéger du soleil en portant un chapeau ou une casquette pendant les longues heures passées à l’extérieur afin d’empêcher le rayonnement ultraviolet nocif d’endommager les follicules pileux.