Comment surmonter un deuil prénatal ?

Une femme qui pleure

Les femmes enceintes et les nouvelles mères sont particulièrement vulnérables au deuil périnatal, car elles sont souvent sous un immense stress et ont peu de soutien. Heureusement, il existe des ressources pour aider les parents endeuillés à surmonter cette épreuve difficile. 

Perdre un nourrisson : une douleur taboue

Le deuil périnatal est la perte d’un bébé avant, pendant ou juste après la naissance. Cela peut être un choc et un traumatisme pour les parents et la famille, et il est important de prendre le temps de faire le deuil. En effet, le deuil périnatal est une expérience douloureuse qui est souvent tabou, pourtant elle peut être isolante et difficile à traverser.

Quoi qu’il en soit,  rappelez-vous que vous n’êtes pas seule et qu’il y a de l’aide disponible.  Il est important de trouver un soutien, que ce soit auprès de votre famille, de vos amis, d’un groupe de soutien ou d’un thérapeute.

Vous aimeriez peut-être : Enceinte sous stérilet cuivre mais test négatif : comment est-ce possible ?

Comment faire face à un deuil périnatal ?

Chaque personne réagit différemment au deuil et qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire face à la perte. D’ailleurs, sachez qu’il n’y a pas de timeline pour le processus de guérison. Le plus important est de vous laisser le temps de gérer votre chagrin à votre manière.

Il y a plusieurs étapes que les gens peuvent traverser lorsqu’ils font face à un deuil périnatal. Les premiers jours après la perte, il est normal de ressentir du choc et de la confusion. Vous pourriez avoir du mal à croire que c’est vrai ou vous sentir déconnecté de ce qui se passe autour de vous. Vous pourriez également ressentir de la colère, de la tristesse et du regret.

Au fur et à mesure que le temps passe, vous commencerez peut-être à accepter ce qui s’est passé. Cependant, il est courant que les gens aient des hauts et des bas et que certains jours soient plus difficiles que d’autres. Pendant cette période,  prenez soin de vous physiquement et émotionnellement. Parlez à un professionnel de la santé mentale si vous vous sentez submergé par votre douleur ou si vous avez du mal à faire face au quotidien.

Vous pouvez également choisir un moyen créatif pour rendre hommage à votre bébé, comme :

  • écrire une lettre
  • faire un collage 
  • allumer une bougie

Les souvenirs du bébé peuvent être douloureux, mais ils peuvent aussi être une source de réconfort. Parler de votre bébé avec des amis et des membres de votre famille peut vous aider à faire votre deuil.

Où trouver de l’aide après le deuil périnatal ?

Il y a plusieurs endroits où vous pouvez obtenir de l’aide et du soutien après un deuil périnatal. Par exemple, les groupes de soutien peuvent être une bonne option pour certains. Ils sont généralement composés d’autres personnes qui ont vécu un deuil similaire et qui peuvent comprendre ce que vous traversez.

Les professionnels de la santé mentale peuvent également vous aider à traverser cette période difficile. En effet, ils peuvent vous aider à gérer votre chagrin et à trouver des moyens de faire face à la perte de votre bébé.

Enfin, le guérisseur le plus efficace est le temps. Prenez le temps dont vous avez besoin pour faire votre deuil et vous sentir mieux. Votre chagrin sera probablement avec vous pendant un certain temps, mais avec le temps, il deviendra moins douloureux.

Peut-on faire reconnaître un enfant mort-né ?

Il est possible de faire reconnaître un enfant mort-né en France, mais cela peut être une démarche longue et difficile. Il faut d’abord obtenir une déclaration de naissance auprès du tribunal d’instance, puis une décision judiciaire du tribunal de grande instance. Cela peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années.