Aide à la garde d’enfants : comment en bénéficier ?

enfant qui joue avec sa gardienne

Si votre situation professionnelle vous empêche de garder votre enfant à temps plein, vous avez la possibilité de faire appel à une nounou. C’est d’ailleurs l’une des solutions les plus pratiques pour faire votre bonheur et celui de votre bout de chou. En faisant ce choix, vous pouvez bénéficier d’une des aides à la garde d’enfants pour assurer une partie du financement de cette prestation. Ces aides sont soumises au respect de certaines conditions. Découvrez en détail les aides à la garde disponibles en France et leurs modalités d’accès.

Les aides pour la garde d’enfant à domicile

Les aides dans cette catégorie évoluent en fonction de l’âge de l’enfant. La première aide dont vous pouvez bénéficier dans cette catégorie est la PAJE « garde à domicile » (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant). Lorsque vous faites appel à une nounou à domicile telles que les professionnelles disponibles sur le site Kinougarde, et que votre enfant a moins de 6 ans, vous pouvez obtenir le Complément de libre choix de mode de garde (CMG). Le montant de cette aide est calculé en fonction de vos revenus. D’autres allocations peuvent être accordées en fonction de la zone dans laquelle vous êtes.

En plus de ces aides, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt ou d’un crédit d’impôt. Le taux de réduction ou de crédit d’impôt est de 50% des frais de prestations de la nounou. Cette réduction est valable jusqu’à 12.000 euros par an. Ce plafond peut aller à 15.000 euros sur le principe de 1.500 € en plus par enfant à charge supplémentaire. Ainsi, vous pouvez avoir une réduction d’impôt ou un crédit d’impôt allant jusqu’à 7.500 €.

Pour finir, toujours dans cette même catégorie d’aide à la garde d’enfant à domicile, le Cesu préfinancé est aussi une option à envisager. Les employés privés ou publics cofinancent le Cesu jusqu’à un plafond de 1.830 euros par an et par salarié.

Garde d'enfant à domicile, des aides sont disponibles

Les aides pour l’accueil en micro-crèche ou en crèche

Si vous décidez de faire garder votre enfant dans une micro-crèche, vous pourrez, sous conditions d’éligibilité, bénéficier de la PAJE « structure », et d’une réduction d’impôt sur le revenu de 50% des dépenses engagées, dans la limite de 2.300 € par an.

Avec la crèche, vous pourrez prétendre à la Présentation de Service Unique qui sera versée directement à l’opérateur de la crèche selon les revenus de votre foyer et le nombre d’enfants que vous faites garder par cette structure. En plus de cette aide, vous bénéficierez également de la même réduction d’impôt que dans le cas précédent.

D’autres aides à la garde d’enfants

Dans la plupart des autres cas, comme celui où vos enfants sont âgés de 3 à 12 ans, la PAJE, des allocations locales et des avantages fiscaux peuvent vous être accordés. Le dernier point fait référence à des réductions d’impôt de 50% de vos factures de prestations de la nounou lorsque vous êtes imposable, ou à un crédit d’impôt de 50% de ces factures lorsque vous n’êtes pas imposable, le tout dans une limite de 15.000 € pour les factures annuelles.

Pour bénéficier de ces aides à la garde, n’hésitez pas à en faire la demande en ligne et à vérifier que vous remplissez bien les conditions requises dans chaque cas. Vous pouvez également utiliser des simulateurs en ligne pour estimer le montant de ces aides.